La passe miroir - Tome 1- Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

Publié le par Elizabeth

La passe miroir - Tome 1- Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

Quatrième de couverture :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Mon avis :

J'avais énormément entendu parler de ce livre, beaucoup de personnes ont adoré ou eu des coups de cœur. J'ai donc commencé ma lecture plutôt confiante.

J'ai trouvé l’héroïne un peu fade, sans saveur. Mais je ne l'ai pas complétement détesté et elle ne m'a pas énervé. Elle est intelligente et préfère garder ses sentiments pour elle. Mais par moment, on dirait presque qu'elle s'en fou, j'aurais préféré qu'elle s'investisse un peu plus. Elle n'a pas assez de profondeur à mon gout. Elle a des pouvoirs, mais je trouve qu'ils n'ont pas été assez exploités et c'est dommage, j'aurais bien aimé que ce soit le cas, ça aurait pu rendre certains passages plus intéressants si elle s'en était servie.

Par contre, j'ai bien aimé les personnages secondaires.

J'ai adoré la tante Roseline, qui bien qu'elle n'est pas très proche de sa nièce au début de l'histoire, fait tout pour la protéger. Elle m'a beaucoup plu, elle a du caractère même si elle peut parfois être un peu énervante.

On ne sait pas trop quoi penser de Berenilde. Par moment, elle est douce, gentille, prévenante avec Ophélie, pour ensuite se révéler cruelle et sans cœur. Malgré tout, je ne suis pas parvenue à la détester, au contraire, je l'ai même bien aimé.

Thorn est aussi complexe, il m'a beaucoup intrigué. Je me suis demandée qu'elles étaient ses motivations pour épouser une femme qu'il n'a jamais vu et dont il n'a visiblement rien à faire. Il est souvent absent et ça m'a un peu dérangé. J'aurais aimé plus de moments entre Ophélie et lui, plus d'échanges de conversations, que leur relation soit un peu plus développée.

Bizarrement, je n'attendais à ce qu'il y est une petite romance dans ce livre, mais il n'y en a pas l'ombre d'une ce qui m'a un peu surprise. Ce n'est pas un critère essentiel pour moi mais sur ce coup là je trouve que ça manque, ça aurait donné un peu plus d’intérêt à tout ça du moins de mon point de vue.

J'ai trouvé la première partie du roman un peu moyenne, il ne se passe pas grand chose. Je ne me suis pas ennuyée mais quand même c'était limite, je me suis franchement interrogée. J'ai trouvé ça vraiment un peu trop plat et j'avais peur pour la suite. Malgré tout l’univers et l'intrigue ont suffis à m’intéresser suffisamment pour avoir envie d'en savoir plus. Après ça allait un peu mieux. On avait plus d'éléments, le livre est un peu mieux rythmé même si c'est pas non plus la folie. Il n'y a pas de grands rebondissements et encore moins de l'action. Tout suit son cours sans beaucoup de heurt. A aucun moment je n'ai été scotchée, jamais je me suis dis "Waouh mais qu'est-ce qu'il se passe, qu'est- ce qui va arriver ?"

Bref un livre qui ne m'a pas captivé ni tenue en haleine. Malgré cela, l'univers est vraiment intéressent et bien construit.

J'ai apprécié ma lecture mais il m'a manqué un petit quelque chose. J'ai donc était légérement déçue, je n'attendais à autre chose. Mais j'ai très envie de lire le tome 2 pour voir ce que ça va donner.

Ma note :

15/20

 

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article